[Japan Expo 2019] Interview de Hirano Aya
12 Février 2020, 08:39   neotsubasa   Interview   Les commentaires

Japan Expo 20e IMPACT a eu lieu du 4 au 7 juillet 2019 à Paris et cette année encore nous avons pu aller à la rencontre des artistes musicaux invités au festival. Aujourd'hui, nous vous proposons de lire notre rencontre avec Hirano Aya.

Hirano Aya

Hirano Aya

Hirano Aya, bonjour et bienvenue en France. Vous fêterez cette année vos 22 ans de carrière. D'abord seiyū (anime, jeu vidéo), puis chanteuse et comédienne de théâtre, votre carrière est très riche. Quel regard portez-vous sur votre carrière ?
Durant toute ma carrière dans ce métier (ndlr : celui de seiyū), j'ai essayé de toujours garder l'enthousiasme de mes débuts à chaque nouvelle étape. J'adore travailler dans tout ce qui touche à cet univers.


Y a-t-il des différences aujourd'hui dans le métier de seiyū, par rapport à vos débuts ?
A mes débuts, j'étais plutôt une fan passionnée qui ne connaissait pas encore bien le métier. Maintenant, avec le recul et mon expérience, je me rends compte que c'est un métier qui a beaucoup de profondeur, comparable à un métier d'artisan, ce que je n'imaginais pas à mes débuts.


Le doublage en France et au Japon est quelque peu différent. Comment construisez-vous un personnage ?
Ce que j'aime beaucoup dans le travail de seiyū, c'est justement le fait que juste avec la voix on arrive à donner vie à un personnage, à transmettre des émotions, l'interaction avec d'autres personnages. Tout cela on arrive à l'exprimer avec la voix et c'est quelque chose d'incroyable.
Ensuite, je ne sais pas si c'est uniquement valable pour le Japon, mais lorsque l'on veut faire la voix d'un anime c'est un travail totalement différent du métier d'acteur sur scène. Pour un anime, il faut vraiment être mentalement dans le bon état esprit pour que le résultat soit satisfaisant.


En tant que seiyū vous avez participé à de (très) nombreuses séries, et des très populaires. Votre voix est connue dans le monde entier. Quels sont les rôles que vous avez particulièrement aimé jouer ?
Lucy de Fairy Tail car c'est un personnage qui me ressemble vraiment personnellement. L'auteur du manga, Mashima Hiro, m'a avoué que lorsqu'il a écrit le personnage de Lucy il pensait justement à moi. D'ailleurs, pour le personnage de Natsu qui est interprété par Kakihara Tetsuya, Monsieur Mashima a dit la même chose et il a même ajouté que les deux commençaient à se ressembler.


Y a-t-il des rôles que vous auriez aimé faire et que vous n'avez pas eu l'occasion de faire ?
Non mais actuellement, comme il y a beaucoup de personnages qui ne sont pas humains, j'aimerais bien refaire des lycéens pour changer un peu.


Avez-vous déjà eu l'occasion d'entendre certains de vos rôles dans d'autres langues ? Ou bien peut-être de rencontrer certains de ces doubleurs ?
J'aimerais beaucoup rencontré des doubleurs étrangers qui ont joué les mêmes personnages que moi pour leur demander quels sont leurs sentiments, ce qu'ils ressentent lorsqu'ils interprètent ses personnages. J'ai eu l'occasion déjà de rencontrer celle qui a fait la voix anglaise d'Haruhi Suzumiya et j'en étais ravie.


Vous êtes invitée cette année pour les 20 ans du festival Japan Expo. En aviez-vous déjà entendu parlé ?
Oui, bien sûr. C'est pour moi l'événement consacré à la culture japonaise le plus important au monde.


Japan Expo est donc un grand évènement européen dédié à la culture populaire japonaise : musique, jeux vidéo, sport, manga/animé, cuisine... Que conseillerez-vous aux français de découvrir avant tout ? Qu'est-ce que vous aimez le plus ?
Je suis contente que l'on puisse découvrir tous ces aspects de la culture japonaise à travers Japan Expo mais bien entendu comme je viens du monde de l'animation c'est forcément ce que je conseillerais. Toutefois j'apprécie vraiment le fait que l'on puisse voir à Japan Expo beaucoup d'aspects différents du Japon et permettre ainsi aux gens de ressentir l'ambiance du Japon.
J'aime aussi beaucoup la lecture, d'oeuvres françaises ou japonaises. Je trouve d'ailleurs qu'il y a des similitudes entre nos deux pays dans ce domaine. Et le fait que l'on puisse aussi découvrir de la littérature japonaise sur le salon me ravie.


On a pu constater sur Instagram que vous aviez déjà un peu visité des choses en France avant Japan Expo. Qu'avez-vous eu l'occasion de voir ?
J'aime beaucoup l'art donc j'ai visité de nombreux musées. Je suis aussi allée au Mont Saint-Michel évidemment. Je suis vraiment contente car sans ma venue à Japan Expo je ne pense pas que j'aurais eu l'occasion de visiter tout cela.


Comment avez-vous trouvé l'accueil des fans français, notamment lors de votre conférence ce matin ?
C'était la première fois que je venais en France, et voir tous ces gens venus, pas seulement de France mais de l'Europe entière, pour me dire qu'ils apprécient mon travail m'a fait très plaisir. Je me rends compte à quel point tout le monde est vraiment relié.


Quels sont vos projets à venir ? Vos objectifs peut-être ?
J'ai commencé en tant que seiyū et aujourd'hui j'aimerais pouvoir exercer un métier qui me permet de relier le monde entier.


Merci beaucoup.
Merci beaucoup.

Idols News Network remercie Japan Expo et Hirano Aya ainsi que leurs équipes pour nous avoir permis de réaliser cette interview le jeudi 4 juillet 2019.

Les articles connexes

Les commentaires


Page générée en 0.0931 secondes