icone rss

[Japan Expo 2017] Interview du groupe suga/es

Publié le 15 Décembre 2017, 21:55 par ash | Interview | Commentaires

Japan Expo 18e IMPACT a eu lieu du 6 au 9 juillet dernier à Paris, au Parc des Expositions de Villepinte et cette année encore, nous avons pu aller à la rencontre des artistes musicaux invités au festival. Aujourd'hui nous vous proposons de lire notre rencontre avec les membres du groupe de rock suga/es.

A coté de nos rencontres avec les artistes de la mouvance idole, INN aime aussi rencontrer tous les girlsbands japonais de passage en France. Japan Expo a, cette année, proposé dans sa programmation une sélection d'artiste « Tremplin J-music » dont le groupe suga/es (à prononcer « sugales ») faisait parti. Notre rencontre avec le groupe a eu lieu autour d'une table ronde de quarante minutes avec plusieurs autres média. Pour permettre une meilleure cohérence à l'interview, nous nous sommes permis de réorganiser l'ordre des questions posées.

Voici donc cet échange avec le groupe, ainsi qu'une vidéo officiel de Japan Expo du live sur la scène Karasu.


 
Bonjour, pouvez-vous vous présenter au public français ?
(Mayu) Je m'appelle Mayu, je joue de la basse et je m'occupe des costumes du groupe.

(Chihiro) Je m'appelle Chihiro, je joue de la batterie et je suis la leader du groupe.

(Noah) Je m'appelle Noah et je suis la chanteuse.

(Nami) Je m'appelle Nami et je joue de la guitare.


Vous avez commencé votre carrière en tant que mannequin. Qu'est-ce qui vous a motivé à faire de la chanson ?
(Noah) Chihiro et moi-même faisions déjà de la musique en ensemble et comme notre groupe s'est arrêté on s'est dit qu'il fallait en faire un autre.


Votre popularité a été très rapide. Vous avez rapidement joué devant des milliers de personnes. Vous pensiez que vous arriveriez aussi rapidement à ce genre d'objectif ?
(Mayu) On ne s'y attendait pas du tout. Et puis aussi, faire des concerts sur les mêmes scènes que les artistes très connu c'est incroyable. Un rêve devenu réalité.


(INN) Pouvez-vous nous expliquer le sens du nom du groupe ?
(Chihiro) Comme on le disait on est des anciennes mannequins. Au niveau du physique on a l'air mignonne, mais comme on a chacune nos personnalités on a pas ce coté « sucré ». On est « sugarless ».


A l'occasion de Japan Expo vous êtes donc à Paris, grande ville internationale de la mode, qu'est-ce vous ressentez par rapport à ça ? Préférez-vous la mode français ou japonaise ?
(Mayu) J'étais dans une école de mode et je regardais beaucoup tout ce qui concernait la mode parisienne et française. J'ai toujours beaucoup aimé ça. La ville est également très belle. C'est vraiment un rêve d'être ici. La mode japonaise est particulière, surtout dans le milieu underground. Les deux styles sont très intéressants, et important pour moi.


Qu'avez-vous pensé de votre premier live à Japan Expo, face au public français ?
(Nami) On était assez stressé avant notre live puisque c'était la première fois qu'on se produisait à l'étranger. On ne savait pas comment le public allait nous accueillir et le public a été très chaleureux. On a été hyper contente.


Avec ce premier live à l'étranger justement, avez-vous modifier certaines choses par rapport à quand vous êtes sur scène au Japon ?
(Noah) On a fait aucune changement mais comme le public n'est pas japonais, on n'a pas pu lui parler aussi longtemps que d'habitude. On s'est donc plus concentré sur la musique.

 
Avez-vous remarqué des différences entre le public japonais et français ?
(Nami) La grande différence c'est que le public au Japon met du temps à se chauffer alors qu'ici ça a été très direct. On a pas eu besoin de faire grand chose, ça criait déjà, c'était extraordinaire.


(INN) Pouvez-vous nous dire depuis combien de temps vous faites de la musique et jouez de vos instruments ?
(Mayu) Ca fait deux ans et demi que j'ai commencé à jouer de la basse. Et un an que je joue dans le groupe suga/es.

(Chihiro) J'ai commencé à jouer du piano à trois ans. Au collège j'étais dans une fanfare où j'ai commencé à jouer de la batterie. Et puis au lycée, j'étais dans un groupe. suga/es est mon troisième groupe.

(Noah) A dix ans j'ai commencé à faire de la musique, pendant cinq ans. Ensuite j'ai intégré un groupe. suga/es est mon second groupe.

(Nami) Comme Mayu j'ai commencé il y a deux ans et demi à jouer, mais c'est avec les débuts du groupe que je m'y suis mise très sérieusement.


Pour l'une de vos premières scène vous avez jouer au Zepp Diver City (ndlr : capacité d'env. 2.500 personnes). Sur quelle scène souhaitez-vous jouer ?
(Mayu) En tant qu'artiste jouer au Nippon Budokan (ndlr : capacité d'env. 15.000 personnes) c'est une étape, un symbole qui veut dire quelque chose.


Quels sont vos prochains projets ?
(Chihiro) Dès le 20 octobre on commence notre premier one-man live au Japon.

(Noah) Jusque là, on va s'entraîner le plus possible et essayer aussi de sortir de nouvelles chansons.


Pour vos live à Japan Expo, vous partagiez la scène avec le groupe Kamitsuki. Le connaissiez-vous ?
(Noah) On ne les connaissait pas du tout, c'était la première fois qu'on se rencontrait. On a fait quelques répétitions ensemble et c'était très agréable, on s'est bien entendu.


(INN) Quelle chanson représente pour vous le mieux le groupe ?
(Nami) Comme on est les « pas sucré », je dirais le titre « Center City ».


Allez-vous continuer votre carrière de mannequin en parallèle de votre carrière musicale ?
(Mayu) On est deux a encore allé à l'école et on fait encore un peu de mannequinat à coté.


Votre style est rock actuellement. Envisagez-vous de changer à l'avenir ?
(Chihiro) Non. On ne se voit pas faire autre chose (rires).


Seulement dix mois après votre formation vous avez tenu un live lors du festival de musique organisé par le groupe Silent Siren. Pouvez-vous nous parler de cette expérience ?
(Mayu) Le groupe Silent Siren sont comme des senpai, ce sont des modèles pour nous. On a beaucoup appris avec les membres, elles nous ont partagées leurs expériences.


Quel est votre meilleur souvenir depuis les débuts du groupe ?
(Noah) On est un groupe très récent et on se produit assez peu sur live pour le moment, environ une fois par mois. Donc chacune de ses expériences étaient incroyable.


Quels sont les artistes qui vous inspire ?
(Chihiro) La première fois que j'ai accroché à de la musique de groupe c'était en écoutant SCANDAL. Et récemment j'écoute pas mal UVERworld.

(Noah) J'aime beaucoup les musiques de la génération de mon père comme, le style Gingham Rock et le groupe « Dohatsuten ».

(Nami) Ma mère écoute beaucoup de musique de groupe, depuis petite j'écoute donc beaucoup du THE YELLOW MONKEY. Et plus récemment j'écoute du THE ORAL CIGARETTES.


Avez-vous envie de collaborer avec des artistes internationaux ?
(Toutes) Heeein ?

(Noah) Vraiment, tous les groupes. Même les jeunes artistes, les groupes de lycée... collaborer avec plein d'univers différent.


(INN) Avez-vous eu l'occasion de visiter Paris ? Qu'avez-vous pu voir et goûter par exemple ?
(Mayu) Malheureusement nous n'avons pas encore pu visiter la ville, c'est prévu pour demain et on a prévu de manger des macarons (rires).


Du peu que vous avez vu, quelles sont vos impressions concernant la ville ?
(Chihiro) On avait l'image d'un pays avec de beaux paysages, d'un grand sens de  la mode et très ouvert à la culture japonaise.


(INN) Noah, au lendemain de cette interview vous fêterez votre anniversaire. Qu'est-ce que cela vous fait d'être à Paris pour cet événement ?
(Noah) Je suis hyper heureuse de ça. C'est la première fois que je vais à l'étranger, en plus à Paris. Et je suis ici avec le groupe, je fais aussi des concerts. C'est extraordinaire. Et puis j'aime beaucoup le pain donc je peux en manger autant que je veux ici (rires).


Après la France, dans quel autre pays aimeriez-vous vous produire ?
(Noah) Hawaï !! Hawaï !! (rires)

(Mayu) Oui, ça a toujours été mon rêve d'aller à Hawaï... mon destination numéro 1. Mais en venant en France, ça m'a donné envie de découvrir plein d'autres pays que je ne connais pas.

insérer photo du groupe sur la scène Karasu

Un message pour ceux qui vous ont découvertes à Japan Expo ?
(Chihiro) On a été très surprise du public français qui venait nous voir aux dédicaces et photocall parce même si les personnes ne parlaient pas japonais, ils faisaient des efforts pour nous parler. On a peu avoir des conversations en japonais et c'était quelque chose d'extraordinaire.


(INN) Japan Expo est un grand événement dédié à la culture populaire japonaise (musique, jeux vidéo, manga, animé, cuisine...). Quel est la chose que vous aimez le plus dans tout ce que le festival propose ? Avez-vous quelques chose de particulier à conseiller ?
(Mayu) J'étais très excité de venir parce que j'aime beaucoup les jeux vidéo, surtout ceux de chez Nintendo (Zelda, Fire Emblem...) et aussi les mangas comme Tokyo Ghoul et l'Attaque des Titans.

(Chihiro) Je ne regarde plus vraiment de série animé, mais petite j'aimais beaucoup Card Captor Sakura.

(Noah) Moi j'aime beaucoup les jeux Mario.

(Nami) J'aime bien Tokyo Ghoul et Kyōkai no Rinne.


En dehors de la musique avez-vous des hobbies ?
(Mayu) Je m'occupe des tenues du groupe donc j'aime beaucoup passer du temps à les designer. Pour passer le temps j'écoute de la musique et lis des manga et j'aime beaucoup siffler. Je peux siffler vraiment très haut... se met à siffler le thème de Super Mario Bros.

(Chihiro) J'aime beaucoup prendre des photos, donc je m'occupe à alimenter nos réseaux sociaux avec des photos. J'aime aussi cuisiner, hier j'ai fais les boites-repas des membres par exemple. Je m'occupe des coiffures aussi.

(Noah) J'aime aller à l'aquarium. Et je parle beaucoup (rires).

(Nami) J'aime beaucoup allé boire dans des cafés et aussi allé voir des petits groupes sur scène donc je vais souvent dans des salles de concert.


Un message pour les fans français ?
(Noah) C'était la première fois que nous venions en France. Merci de votre accueil.

(Toutes) Bye bye~ Merci~


IdolsNewsNetwork remercie Japan Expo ainsi que le groupe suga/es (twitteryoutube) et leur équipe pour nous avoir permis de réaliser cet interview.

Commentaires


Page générée en 0.05541 secondes