icone rss

Clap de fin ce soir pour Nolife après 11 ans d'antenne

Publié le 8 Avril 2018, 09:02 par neotsubasa | Article | Commentaires

Il y a une semaine jour pour jour, Sébastien Ruchet, président de la chaîne de télévision Nolife, annonçait la fin du premier promoteur de la J-Music en France.

Nolife TV

Site de Nolife

Au fil des années, en jouant avec sa situation précaire, Nolife nous a souvent annoncé sa fin. Mais aujourd'hui c'est avec le coeur lourd que l'on réalise que cette fois c'est vrai. C'est dans une vidéo intitulée Le Point Final sur Nolife que Sébastien Ruchet nous a révélé que la chaîne s'arrêtera d'émettre après une émission spéciale d'adieu ce dimanche 8 avril 2018 à partir de 19h. Si, pour vous comme pour nous, la chaîne a marqué un moment de votre vie, vous vous devez d'être là à cette occasion.

Qui aurait pu prédire qu'une toute petite chaîne indépendante aurait un tel impact et surtout une telle longévité ? De l'aveu même de ses créateurs (Sébastien Ruchet et Alex Pilot), la chaîne n'était qu'un pari qui aurait pu s'arrêter au bout de 6 mois mais cela fait maintenant près de 11 ans qu'elle illumine nos vies. Rappelez-vous, pour les plus vieux d'entre vous qui ont découvert les animes via la désormais célèbre chaîne La Cinq. Certaines chaînes n'auront pas connu un tel destin.

Avec son J-Top, Nolife nous aura fait découvrir de nombreux artistes musicaux depuis ses débuts en 2007 et il faut bien reconnaître que sans la chaîne nous n'aurions probablement jamais eu d'idols en France. Si la chaîne a été beaucoup décriée par certains pour la diffusion de ses nombreux clips de J-Music, rappelons qu'au départ la chaîne se voulait justement être une chaîne musicale. Mais pour nous, fans d'idols, Nolife c'est surtout l'émission Ami Ami Idol que l'on doit à Emmanuel Pettini. Ce dernier nous avait d'ailleurs raconté un peu la genèse de cette émission à l'occasion d'une Japan Expo en 2011. On n'oublie pas également Suzuka Asaoka, qui a oeuvré dans l'ombre pour nous obtenir des clips ainsi que Caroline Segarra qui nous/vous aura fait découvrir des artistes via son émission OTO. Nous ne remercierons enfin aussi jamais assez Shirakami Michihiro, producteur et réalisateur de l'émission Japan in Motion diffusée sur Nolife (mais désormais sur J-One), pour sa contribution dans la venue d'idols en France.

Bref, il y aura très certainement un avant et un après Nolife. Espérons maintenant que d'autres reprendront le flambeau et proposeront du contenu J-Music pour la télévision dans nos contrées. Et pas uniquement sur des chaînes payantes !

Source : Noco


Commentaires


Page générée en 0.06785 secondes