icone rss
Le point sur « l'affaire Yamaguchi »
Publié le 11 Janvier 2019, 18:29 par lionel90 | Article

L'histoire de Yamaguchi Maho, « l'idole japonaise obligée de s'excuser après avoir révélé son agression », défraye la chronique depuis deux jours dans le monde.

Yamaguchi Maho

Un grave fait divers s'est produit dans l'appartement de Yamaguchi Maho (23 ans), idole membre du groupe NGT48 (Team G) au mois de décembre dernier, qui fait grand bruit au Japon et dans le monde au point de faire réagir l'organisation des groupes « 48 » ainsi que les têtes d'affiche très populaires.

Les 8 et 9 janvier au cours d'un chat-vidéo en direct avec ses fans, sur la plateforme SHOWROOM, Yamaguchi Maho a fait une révélation fracassante. Les larmes aux yeux, elle déclare avoir été violemment agressée par deux individus dans son appartement, début décembre 2018.
Alors qu'elle rentrait chez elle, un homme a forcé sa porte au moment où elle allait la verrouiller; l'a attrapée par le visage et l'a mise au sol. Un second individu s'est joint à l'agression. Maho raconte qu'elle a pu leur échapper lorsque ceux-ci ont été distraits par le bruit de l'ascenseur.

Alors qu'elle entre dans les détails de son agression, son live est interrompu. On apprendra plus tard que c'est l'équipe du groupe qui en est à l'origine. Mais quelques instants après, elle reprend le fil de son récit sur son compte Twitter (messages effacés depuis). Elle indique avoir prévenu l'encadrement du groupe suite à cette agression, mais ses alertes sont restées sans réponse.
C'est après un mois de stress, qui lui a fait perdre jusqu'à 4kg, qu'elle a choisi de tout révéler. Les deux individus arrêtés par la police ayant été depuis remis en liberté.

C'est alors qu'elle participait au spectacle du troisième anniversaire des NGT48 le 10 janvier, que l'idole s'est excusée pour les inquiétudes qu'elle a provoquées.

Le déroulé des événements, et les nombreuses critiques des fans et de commentateurs divers sur Internet, a conduit AKS (la société de production des groupes 48) a publié un communiqué :

« Nous pouvons confirmer qu'un homme s'est renseigné auprès d'une autre idole du groupe, et bien qu'il ne savait pas où Yamaguchi Maho habite, il lui a été indiqué une heure approximative de son retour à la maison. Cette affaire est toujours sous investigation, et l'encadrement travaille à ce que de tels faits ne se produisent plus à l'avenir. »

Depuis, une pétition a été lancée sur change.org afin de demander le départ du manager du théâtre des NGT48, Imamura Etsuro, les fans estimant de lui qu'il n'a su gérer cette crise et soutenir l'idole.

Ci-dessous, le moment émouvant où elle s'excuse auprès des fans de les avoir inquiétés suite à ses révélations.



Commentaires


Page générée en 0.08363 secondes