Des Idols dans deux animés de la saison !
21 Mars 2020, 14:20   laRedaction   Critique   Les commentaires

Retour sur deux séries d'animation japonaise de cette saison « Hiver 2020 » dont le sujet est les Idols.

22/7 (Nanabun no Nijyuuni) et Oshi ga Budoukan Ittekuretara Shinu (Je la vois déjà en haut de l'affiche)

"22/7" (Nanabun no Nijyuuni) et"Oshi ga Budoukan Ittekuretara Shinu" (Je la vois déjà en haut de l'affiche)


Cette saison, les fans d'animés et d'Idols sont plutôt gâtés car ils peuvent retrouver en France, via Wakanim*, deux animés ayant pour sujet les Idols. Voici une présentation et une critique après 10 épisodes vus sur chacune des séries (toujours en cours à l'heure de publication de cette article).

22/7 (Nanabun no Nijyuuni)
"22/7" (raccourci en « Nananiji ») est un projet transmédia de Digital Seiyuu Idols ayant débuté en décembre 2016 avec la création du groupe du même nom, composé de 11 membres. Ce projet est produit par Akimoto Yasushi, producteur très connu déjà responsable des AKB48 et de ses groupes soeurs, en collaboration avec Sony Music Records et Aniplex. La particularité du groupe est que chacune des artistes incarne un alter numérique, ayant son propre nom, personnalité et histoire. Il peut néanmoins exister des similitudes entre l'artiste et son personnage comme par exemple Sally Amaki et son alter Sakura Fujima qui sont toutes les deux nées à Los Angeles, mais qui ne partage pas la même date de naissance, ou le même physique.

Synopsis de l'animé
Takigawa Miu, jeune adolescente très timide, reçoit un jour une lettre qui lui indique avoir été choisie pour faire parti d'un projet secret, et d'envergure, d'un tout nouveau genre. Sans trop s'avoir comment, elle se retrouve au point de rendez-vous mentionné et y rencontre sept autres jeunes filles ayant reçues la même invitation. Arrive alors un homme qui leurs expliquent qu'elles sont les nouveaux membres d'un groupe d'Idols : 22/7. Les huit jeunes filles vont donc apprendre à se connaitre, et à faire face à ce métier très particulier.

Opening de l'animé 22/7 (Muzui, des 22/7) :


Avis
Animé intéressant pour initié le public à l'univers de 22/7, chaque épisode nous présente le passé de chacun des personnages, tous bien évidemment très différent, en parallèle de l'histoire du groupe. Dans l'air du temps, l'animé évoque par exemple le dilemme d'un personnage à se présenter en bikini ou encore, dans un ton plus léger, la cohésion de groupe avec des gens qu'on connait à peine. Les passages en 3D, notamment lors des chorégraphies, sont pas trop mal. L'animé a de nombreux génériques de fin différents, des chansons solo de chacun des membres. Un de mes reproches sur cette série est clairement le « Mur », cet élément fantastique, initiateur de tout, assez difficile à accepter dans cet univers réaliste.

Informations supplémentaires
Créé par le studio A-1 Picture
Simulcast sur Wakanim 
12 épisodes (Hiver 2020) + 1 OAV (Été 2020)
Style Tranche-de-Vie, Musique, Idols


Oshi ga Budoukan Ittekuretara Shinu (Je la vois déjà en haut de l'affiche)
"Oshi ga Budoukan Ittekuretara Shinu" (littéralement « Si ma préférée va au Budokan, je vais en mourir ») est un manga commencé en 2015, et comptant actuellement 6 tomes. L'histoire raconte la vie d'Eripiyo, une jeune femme habitant la préfecture d'Okayama, après qu'elle ait par hasard assistée à la performance des ChamJam, un petit groupe d'Idols. Envoutée depuis par Maina, membre secondaire et très timide des ChamJam, Eripiyo va alors consacrer le reste de sa vie à soutenir son Idol et tenter de la faire populariser au delà des frontière de sa préfecture. Or, l'énergie débordante d'Eripiyo va notamment se confronter à la timidité extrême de Maina et amener à divers situations coquasses.

Synopsis de l'animé
C'est la pure adaptation du manga.

Opening de l'animé Oshi ga Budoukan Ittekuretara Shinu (Clover Wish, par ChamJam) :


Avis
Eripiyo à beau être une fan complètement barge, on s'attache facilement à elle. « Oshi ga Budoukan Ittekuretara Shinu » est plus qu'un gag-manga enchaînant diverses situations, c'est une série feel-good qui présente avec bienveillance tous les pans de la culture wota, ces otaku fans d'Idols : achat en masse de CD pour cumuler les coupons de 5 secondes afin de serrer la main de sa favorite et lui parler, les call lors des chansons, les guéguerres entre fans et leurs favorites... La série créé un intérêt en se penchant également sur la vie des membres de ChamJam et de leur façon, parfois détaché, de voir ce travail. Un de mes reproches sur cette série est de ne pas assez pousser ses intrigues, peut-être pour ne pas sortir de sa bienveillance.

Informations supplémentaires
Créé par le studio 8bit
Simulcast sur Wakanim 
12 épisodes (Hiver 2020)
Style Tranche-de-Vie, Comédie, Idols



*Wakanim : service de VOD spécialisé dans le simulcast (publication de contenu en simultané avec le pays d'origine) de séries animés japonaises.

Les commentaires


Page générée en 0.08543 secondes