ホームページ TOP ギャラリー 百科事典
(Kon'ya mo usa-chan peace) Les lettres de départ d'Eri et Sayumi
 2011年2月7日, 00:00   laRedaction   Traduction

Lors de l'émission « Kon'ya mo usa-chan peace » du 11 décembre 2010, Michishige Sayumi recevait Kamei Eri. L'occasion pour elles de s'écrire une lettre l'une à l'autre, dont voici la traduction.

Lors de l'émission « Kon'ya mo usa-chan peace » du 11 décembre 2010, Michishige Sayumi recevait Kamei Eri. L'occasion pour elles de s'écrire une lettre l'une à l'autre, dont voici la traduction.
Chère Eri, Woaw! Depuis combien de temps ne t’ai-je pas écrit de lettre ? Le staff de KonUsaPi m’a dit que je devrais écrire une lettre. J’ai accepté mais je n’ai aucune idée de quoi écrire. Mes mains ne cessent de s’arrêter. Tout ce que j’ai envie de te dire Eri… je n’arrive pas à y penser maintenant, il y a beaucoup de choses mais je ne sais pas quoi dire… Ça n’a rien à voir avec un simple « Tu vas me manquer » Que dois-je faire ? Finir cette lettre je suppose. Je vais plutôt décrire ce que j’aime chez toi: Ton visage, surtout ta bouche et ton nez. Tes cheveux doux. Tes cuisses. Ta voix. Ta façon d’agir comme un bébé. La façon dont tu chantes. Dont tu danses. Dont tu ris. Dont tu pleures. Ton côté toujours endormi. La façon dont tu peux rire comme ça, d’un coup. Ton côté idiot. Tu es tellement stupide et imprévisible. Et en même temps, tu peux être très sérieuse. J’aime ta façon de trop penser aux choses. J’aime comme tu défends avec conviction tes opinions. Comme tu les partages et comme tu n’abandonne pas. Tu es la personne la plus attentionnée que je connaisse. La plus gentille que je connaisse. J’aime que tu sois toujours avec moi. J’aime le fait que tu m’appelles « Sayu ». J’aime la façon dont tu m’aimes. Ce sont juste quelques trucs que j’aime chez toi. Il y a quelque chose que je dois te dire : Quand tu as dit que tu faisais ton sotsugyō des Morning Musume., pour être honnête, ça ne m’a pas vraiment touché. Je ne savais pas quoi dire, pas parce que je n’étais pas sûre de ce qu’il fallait que je te dise, mais parce que je pensais à ce qu’il fallait que je me dise à moi-même. C’était la seule chose à laquelle je pouvais penser et j’ai donc seulement dit « Oh, je vois… ». J’en suis vraiment désolée. Je pense que tu devais te demander comment je pouvais être comme ça dans un moment pareil. Mais en fait, j’ai souvent réagi comme ça jusqu’à aujourd’hui. J'en suis vraiment désolée. Tu m’as toujours écouté quand j’avais des soucis, et tu as toujours essayé de me donner de l’énergie et des conseils, mais je n’ai jamais été capable de te rendre la pareille. Je suis profondément désolée. Pendant le dinner show des Rokkies, lorsque tu te demandais si tu allais chanter ou non « Nakumonka » d’Ikimono Gakari,et lorsque je t’ai entendu chanter, je ne sais pas pourquoi, mais j’ai été touchée. J’ai eu envie de te prendre dans mes bras. C’est drôle hein. Même maintenant je t’écoute toujours la chanter sur mon iPod. Cette chanson était vraiment superbe, j’espère que tu pourras la chanter pour ton sotsugyō. Eri, tu as fais beaucoup de choses stupides jusqu’à aujourd’hui, n’est-ce pas ? J’ai aimé toutes ces choses idiotes que tu as faites. Quand je repense à cette journée, lorsque nous sommes allées manger un yakiniku, que nous nous sommes maquillées comme des Gals, que nous sommes allées faire un Purikura… Tout ça semble stupide maintenant, mais je me suis vraiment amusée ce jour là. Nous sommes dépendantes l’une de l’autre au point de ressentir un vide lorsqu’on sort avec d’autres personnes. Ne sommes-nous pas mignonnes ? Même après ton départ, on devrait continuer à sortir. Bientôt. En fait, tu sais quoi, sortons le jour de ton sotsugyô. Ta façon de remplir l’espace par ta simple présence est vraiment incroyable. Jusqu’à ce que tu fasses ton sotsugyō le 15 décembre au Yokohama arena, les 8 membres des Morning Musume., les membres de la 6ème génération et bien sûr nous, SayuEri, faisons de notre mieux jusqu’au bout. Après ton départ, continuons à nous voir, comme les meilleures amies que nous sommes. A bientôt. Bye Bye Sayumi
Chère Shige-san, Depuis combien d’années n’ai-je pas écrit de lettre ? 8 ne serait pas une surestimation. En fait, maintenant que j’y pense, t’ai-je même déjà écrit une lettre ? Je ne suis pas vraiment sûre de ce que je devrais écrire alors… Je suppose que je vais juste écrire et on verra bien ce que ça donne. Sayu, tu es… quelqu’un avec qui je suis connectée ? Quelqu’un avec qui je peux parler ? Simplement quelqu’un avec qui je suis tout le temps ? C’est bizarre. Lorsque je suis avec toi, ça me calme et ça me relaxe. Avant que je m’en rende compte, on est toujours en train de rire, de passer un bon moment. Félicitations ! Je suppose que tu es ce qu’on appelle une âme-sœur. Je suis heureuse d’avoir une amie comme toi. Tu es ma meilleure amie, une personne, un lapin, un… en fait, je ne sais pas ce que tu es vraiment. Tu répètes souvent que tu te reposes sur moi, mais, au fond de mon cœur, c’est moi qui me repose sur toi. Merci. Je sais que tu me comprends totalement, et c’est rassurant de le savoir. C’est pour ça que lorsque je t’ai dit que je faisais mon sotsugyô, je n’étais pas nerveuse du tout, je n’avais pas peur non plus. C’est bizarre, non ? Les 8 années pendant lesquelles nous avons travaillé ensemble, passé du temps ensemble, ont crée ce « nous » qui existe aujourd’hui et j’en suis incroyablement heureuse. Il pourrait y avoir une chanson à ce sujet ou un truc comme ça. J’espère qu’on continuera comme ça. J’espère qu’on continuera à parler, s’amuser, tout simplement passer du bon temps ensemble. Je me demande si cette lettre est trop longue ? Trop courte ? Je trouve que j’ai écrit pas mal, c’est surprenant. Bikkulinlin ! (Jeu de mot entre « bikkuri » qui signifie surprise et linlin) Ah, tu te souviens lorsque je t’ai proposé de voyager ensemble ? Faisons-ça ! En attendant ma prochaine lettre. Eri

Sources : Kon'ya mo Usa-Chan Peace du 11 décembre 2010, Traduction anglaise

Page générée en 0.04802 secondes